Que faut-il analyser sur une voiture d’occasion avant achat ?

 19/12/2017 08:42:28      Auto

Que faut-il analyser sur une voiture d’occasion avant achat ?

Vous voulez acheter une voiture d'occasion et vous pensez avoir trouvé la perle rare. Pour éviter toute mauvaise surprise, vous savez qu’il faut bien vérifier l'état de la voiture. Mais, n’étant pas un expert de l’inspection automobile, vous ne savez pas quoi faire. Pas d’inquiétude, nous vous expliquons comment s’y prendre pour un achat serein et sûr.

Etape 1 : Informations à obtenir du vendeur

  • Dans un premier temps, demandez au vendeur : Depuis combien de temps il possède ce véhicule ? Est-ce une première main ?
  • Essayez ensuite d'analyser son profil, en le questionnant sur l'entretien et les éventuelles réparations de la voiture : s’occupe-t-il lui-même des réparations (dans ce cas, quel est son expertise ?) ou fait-il appel à un garagiste ?
  • N’oubliez pas de prendre le temps de vérifier tous les papiers : carte grise, factures des réparations et révisions, le carnet d'entretien... L’entretien a-t-il été soigneusement bien effectué et selon les recommandations du constructeur ?
  • Sachez également que le rapport du contrôle technique doit avoir moins de six mois lorsque le véhicule a plus de quatre ans.

Etape 2 : Check-list des points de contrôle à vérifier

  •   Pour ce contrôle, fixez un rendez-vous en pleine journée et si possible un jour de beau temps, car la pénombre et la pluie peuvent contribuer à estomper certains défauts et rayures.
  • Soyez attentif aux traces de chocs ou aux bosses. N’oubliez pas que les surbrillances et autres traces de vernis cachent souvent un véhicule repeint. S'il y a des traces de peinture sur les plastiques ou les caoutchoucs, c’est la preuve de l'intervention probable d'un carrossier. Contrôlez également l'alignement des portes et les joints d'étanchéité.
  • Si les pneus sont usés de manière régulière tout est normal, mais si l’usure est irrégulière, il peut s’agir d'un défaut d'équilibrage et de parallélisme ou une indication d'un accident mal réparé.
  • Vérifiez que le bas de caisse ne présente aucune trace de rouille ou de choc. Contrôlez également sous a voiture la présence d'éventuelles fuites : direction, frein, refroidissement...
  • Le niveau d'huile et du liquide de refroidissement vous donnera une bonne indication sur l’état d’entretien du moteur.
  • ll est également nécessaire de contrôler l’état de la batterie et des bornes. Le dépôt d’une substance blanchâtre et sèche traduit un faible niveau d’entretien de la voiture et peut présager un problème au démarrage.
  • Les fuites de liquide blanchâtre risque aussi d’entartrer le radiateur qui refroidira donc moins bien le moteur.
  • Pour contrôlez le joint de culasse, dévissez le bouchon de remplissage d'huile. La présence d’un liquide blanchâtre traduit une déficience.
  • L’état des sièges, des ceintures, du plancher, du volant et des pédales peut vous donner une indication sur le kilométrage réel de la voiture.
  • N’oubliez pas de tester tous les éléments du tableau de bord : chauffage, climatisation, éclairage, essuie-glace, lève-vitres, etc.

La liste ci-dessus n’est pas exhaustive, mais ces principaux points d’analyse vous aideront à réduire le risque de mauvaise surprise et vous assurer de faire une « vraie » bonne affaire.

Si le moindre doute subsiste, passez votre route. Mais, si au terme de l’analyse tout semble en règle, demandez à prendre le volant pour faire un essai « obligatoire » sur route.

 

Article précédent
Interview de Nathalie Chauvet, Responsable marketing du Groupe Horizon
Article suivant
Envie de changer de véhicule ? Découvrez les innovations insolites disponibles

Partager ce contenu

Ajouter un commentaire

Retour à l'accueil